Mélanie COULON, Psychomotricienne Zoothérapeute.          

Ayant toujours souhaité travailler auprès de personnes en difficultés, j'ai découvert le métier de psychomotricien, qui correspondait à mon souhait de prendre soin des personnes fragilisées à travers des thérapies non médicamenteuses. Au cours de mes études, je me suis intéressée à différents domaines, de la pédiatrie à la gériatrie, en passant par la déficience sensorielle. Diplômée en 2011, je travaille depuis au sein d'un EHPAD (Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes), dans lequel j'ai pu mettre en place un projet associant le chien à la psychomotricité. 

En effet, passionnée par les animaux, j'ai rapidement compris le potentiel thérapeutique du chien en psychomotricité, par sa capacité à stimuler les personnes et à interagir avec elles. J'ai donc développé le projet auprès de personnes âgées présentant des troubles divers, de la difficulté motrice à la démence avancée.

Convaincue des bienfaits de l'animal, que je pouvais observer au quotidien dans mes prises en charge, j'ai choisi de me spécialiser dans cette médiation. J'ai donc suivi une formation afin d'obtenir mon Certificat de Compétences d'Intervenante en Médiation Animale et choisi de m'installer en libéral, tout en continuant mon action au sein de la maison de retraite. J'ai obtenu mon Certificat de Capacité « Animaux Domestiques », m'autorisant à exercer avec des chiens, chats et nouveaux animaux de compagnie.

J'ai ensuite suivi la formation au Programme d'Education à la Connaissance du Chien et au Risque d'Accident par Morsure (PECCRAM) qui me permets d'intervenir auprès d'enfants de 4 à 10 ans, en école ou en centre de loisirs notamment, pour sensibiliser les plus jeunes à un contact responsable avec le chien.

Dans ce désir de pousser toujours plus loin mes connaissances sur le lien entre l'Homme et le Chien, je suis actuellement en formation de cynologiste, afin d'être en mesure d'éduquer et rééduquer aussi bien des chiens de familles que de futurs chiens médiateurs.